Immobilier
de particulier à particulier

Crédit : des taux toujours inférieurs à 1,5 %

19 Juin 2017 - La remontée des taux se stabilise. Au second trimestre 2017, les meilleurs dossiers sur vingt ans pouvaient encore emprunter en dessous de 1,5 %, voire en dessous de 1,25 %.

L'été sera-il propice à l'obtention d'un taux de crédit immobilier avantageux ? Selon le dernier baromètre du courtier Vousfinancer, la réponse est visiblement positive. Les statistiques du deuxième trimestre 2017 montrent que les taux restent largement favorables à l'achat. Et cette tendance devrait se poursuivre durant la belle saison.

Des taux toujours avantageux. La remontée des taux entamée depuis le début de l'année semble s'être stabilisée au cours de ce deuxième trimestre. La raison ? La détente des taux d'emprunt d'Etat (repassés à 0,62 %, un taux inédit depuis novembre 2016), un recul de la demande de prêts en mai 2017 et surtout la volonté des banques de séduire toujours plus de nouveaux clients. En juin 2017, les meilleurs dossiers sur vingt ans peuvent espérer obtenir des taux inférieurs à 1,5 %, voire 1,25 % dans certains cas.

© Vous Financer

1,25 % au mieux. Depuis un an, les taux sont en hausse. Ainsi, en avril 2016, les meilleurs profils pouvaient négocier des taux de 1,05 % contre 1,25 % au mieux aujourd'hui. Mais ces taux qui restent inférieurs à 1,5 % en moyenne dans la grande majorité des villes restent largement attractifs. Pour Sandrine Allonier, directrice des relations banque de Vousfinancer, cette situation devrait se maintenir durant l'été.  "Les banques restent en forte conquête de clientèle, même si elles ont déjà réalisé pour certaines 65 % de leurs objectifs."

Qui sont les chouchous des banques ? Sans surprise, les profils de demandeurs prisés par les établissements bancaires restent ceux qui sont considérés comme les plus rentables, autrement dit ceux qui profitent de revenus élevés. Si vous êtes dans cette configuration, sachez que vous pourrez négocier des taux jusqu'à 0,5 % en dessous de la moyenne. Concernant les rachats de crédit, ils restent avantageux dans de nombreuses villes (Grenoble, Paris, Nantes) mais certaines banques peuvent considérer ce type de clients comme volatils et leur proposer des taux plus élevés. N'hésitez donc pas à faire jouer la concurrence.

© Vous Financer


Publié par
© PAP.fr -